Nous sommes de retour de 15 jours de vacances comme “coupés du monde”, en plein coeur de la Charente-Maritime ! Une déconnexion totale et pas forcément attendue, mais les faits sont là : un wi-fi douteux, pas de réseau, pas de 3-4G… Nous avons profité à fond en famille : c’était la première fois depuis longtemps que nous passions un séjour si reposant ! Si vous voulez suivre ce que nous avons fait sur place, rendez-vous sur mes stories à la Une “voyage” sur mon compte Instagram. Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler des préparatifs du voyage, de l’organisation avec un enfant de 2 ans. Cet article fera écho à cet article (rédigé aux 4 mois d’Inès) et à cette vidéo sortie l’an dernier. Sommeil, voyage, repas… j’aborde avec vous tous les détails pour un voyage réussi et sans stress !

 

Le trajet

Comme à chaque long voyage (>4h de route), on essaye un maximum de rouler de nuit, et ce pour deux raisons ! Tout d’abord, pour fuir les embouteillages (pénibles et stressants), mais surtout pour rendre le trajet plus facile pour Inès. Elle n’a jamais eu de mal avec la voiture (et c’est une vraie chance) : elle s’occupe majoritairement seule, adore compter les voitures, décrire la couleur des camions… c’est un amour. Toutefois, il est objectivement plus simple de voyager de nuit pour qu’elle dorme sur le trajet. Nous avions 7h de route (sans compter les pauses) pour ces vacances, et sommes donc partis de chez nous à 3h du matin. Nous coupons la route en 2 ou 3 selon notre état de fatigue, et conduisons de façon alternée Quentin et moi. Inès voyage en pyjama (pour éviter les coutures/boutons/zips qui peuvent être gênants avec la ceinture), avec un petit lange ou une petite couverture polaire sur les jambes.

On garde toujours un sac de jeux à proximité, idéalement des livres (car elle aime les feuilleter seule) et pourquoi pas un jeu un peu plus interactif qui fait passer le temps. Puis, on fait en sorte de s’arrêter sur une aire d’autoroute au biberon du matin, aux alentours de 7h-8h. Cela permet à tout le monde se dégourdir les jambes, de changer la couche, d’emmener Inès aux jeux…

 

Les jeux & activités sur place

voyage-enfant-bebe-2-ans-piscine

Difficile de savoir quoi emmener (les jeux peuvent prendre beaucoup de places dans les valises!), en quelle quantité, et pour que le tout soit assez varié ! J’avais commandé deux jeux avant de partir, afin de laisser Inès les découvrir sur notre lieu de vacances. L’attrait de la nouveauté n’est pas un mystère, cela fonctionne très bien sur les enfants et Inès a adoré découvrir de nouvelles choses pour jouer sur place. Voici les jeux avec lesquels elle n’a pas arrêté de jouer pendant ces 2 semaines :

jeux-bebe-enfant-2-ans

  • Colliers de perles en bois* : top pour favoriser la motricité fine, pour jouer avec les couleurs, les associations, les différentes formes…
  • Seau* : acheté en catastrophe pendant une virée courses (on cumulait les jours de mauvais temps et Inès s’ennuyait un peu)… il s’est révélé être un excellent jeu ! Inès n’a pas arrêté de transvaser ses perles, de jouer avec les petits cailloux du jardin… Ce seau confirme ce qu’on pense souvent au sujet des enfants : ils s’amusent avec trois fois rien !
  • Valisette Playmobil* : allie la praticité de la valisette (se transporte partout et prend peu de place) et le côté fun des Playmobil ! Je les adorais déjà toute petite, et il semblerait que ce jeu ait toujours autant de succès. Attention car ce kit contient de toutes petites pièces ; il faut bien surveiller votre enfant (et s’assurer qu’il soit assez grand pour pouvoir jouer avec!).
  • Pâte à modeler Play-Doh* : c’est la passion d’Inès, elle pourrait y passer des heures ! Elle fait des boudins, des boules, s’amuse avec les emporte-pièces… C’est un jeu difficile à déplacer en dehors du domicile, mais c’est l’idéal pour une journée pluvieuse.
  • Jeux éducatifs Nathan & Ravensburger* : j’adore ces boîtes de jeux, peu coûteuses et qui promettent des heures d’amusement. Seul inconvénient : elles sont assez encombrantes, et il faut se méfier des petites pièces qui peuvent être perdues facilement.

Et bien sûr : des dizaines de livres ! Inès adore les livres, les imagiers, les contes… elle ne peut pas s’endormir sans une histoire, et adore feuilleter son magazine Popi. Nous avons privilégié ce dernier (elle a une dizaines de magazines en stock) car ils prennent peu de place et restent très complets.

ferme-educative

Vous m’avez posé quelques questions sur les activités à faire sur place : très honnêtement, nous emmenons Inès partout et cela se passe toujours très bien ! Musées, restaurant, visites guidées, bateau, train… Elle n’est jamais concentrée de A à Z (et c’est bien normal) alors nous nous “relayons” pour l’occuper un peu quand cela dure un peu trop longtemps. L’idée, c’est d’impliquer les enfants au maximum et d’aiguiser leur curiosité, même si cela n’a pas de rapport avec la visite ! Vous pouvez lui faire compter des objets d’une certaine couleur, reconnaître les animaux, chercher des formes dans les nuages… C’est votre imagination qui vous guidera ! Je vous ai aussi parlé de la ferme éducative que nous avons pu visiter : il en existe partout en France, et c’était une expérience géniale ! Nous avons trouvé l’adresse par un pur hasard et c’était un de nos meilleurs souvenirs de vacances.

 

Le sommeil

Inès a toujours très bien dormi, et ce depuis toute petite. Nous sommes conscients de la chance que nous avons (j’ai beaucoup d’amies qui ont expérimenté des nuits hachées et je vois à quel point cela est éreintant pour les parents). Je vous avais d’ailleurs délivré quelques conseils dans cet article, rédigé il y a quelques mois. Inès est très “ritualisée” depuis toute petite : bain, pyjama, repas, biberon, histoire, dodo. Peu importe où nous nous trouvons, peu importe le lit dans lequel elle est, pour peu que que ce rituel soit respecté et que tout soit fait dans l’ordre, tout ira bien ! I